Questions sur la Bibe (Néphile dorée)
16-02-2008

Peut-on confondre la Bibe (la Néphile dorée) avec une autre araignée ?

Y a t-il une ou plusieurs sortes de Bibe à la Réunion ?

Jeune Néphile
Jeune Néphile avec le reste de ses repas en chapelet
 

Peut-on confondre la Bibe avec une autre araignée ?

A la Réunion, aucune araigné n'est comparable à une Néphile adulte, que l'on considère l'araignée elle-même ou sa toile.

Par contre, il est possible de confondre la Leucauge -Leucauge undulata (Vinson, 1863)- avec une jeune Néphile isolée.

Les Leucauges se distinguent des jeunes Néphiles par le fait qu'elles ne se rencontrent jamais en groupe de plusieurs individus cohabitant dans un réseau de toiles interconnectées. Les Leucauges ont aussi des reflets verts et des bandes argentées sur l'abdomen. Autre point de distinction, les Néphiles gardent accroché dans leur toile le reste de leurs repas sous forme de boulettes. Ce comportement est inconnu des Leucauges.

Leucauge undulata
L. undulata - Photo de Antoinette C.-K. - SREPEN

Leucauge undulata
L. undulata - Photo de Antoinette C.-K. - SREPEN

Y a t-il une ou plusieurs sortes de Bibe à la Réunion ?

En 1842, Walckenaer décrit une Néphile de la Réunion : Epeira inaurata.
En 1863, Vinson décrit deux Néphiles de la Réunion : Epeira inaurata et Epeira nigra. La distinction entre les deux espèces décrites se faisant essentiellement à partir de la couleur de l'abdomen : jaune chez E. inaurata et gris chez E. nigra.
Par la suite, se sont rajoutées les combinaisons : Nephila inaurata nigra ou encore Nephila inaurata f. nigra. La discussion et la confusion pourraient encore durer longtemps...

Pour trancher, il suffit d'observer le développement d'une ponte de Néphile. Si vous n'avez pas le temps d'attendre les deux à trois mois nécessaires pour distinguer nettement la couleur de l'abdomen, vous pouvez examiner les jeunes Néphiles de 3 à 4 centimètres qui vivent dans un réseau de toiles interconnectées. A ce stade, il y a de très fortes probabiliés pour que toutes les araignées du réseau soient des soeurs (Il y a aussi souvent des mâles qui ne se tiennent pas au centre des toiles, mais en périphérie, attendant le moment propice pour s'accoupler).
Vous pourrez alors observer des araignées à l'abdomen gris et d'autres à l'abdomen jaune. Le tour est joué : le fait est qu'une Néphile femelle peut donner naissance à des Néphiles à l'abdomen jaune et d'autres à l'abdomen entièrement gris. Il n'y a donc pas lieu de distinguer deux espèces, ou même deux sous-espèces de Néphiles à la Réunion.
A la Réunion, nous ne devons donc considérer que Nephila inaurata.
Pour faire « pro », on dira Nephila inaurata inaurata (Walckenaer, 1842). Le nom du descripteur de l'espèce doit être mis entre parenthèse car en 1842, Walckenaer avait décrit Epeira inaurata. La systématique se remettant en cause constamment au fur et à mesure des découvertes, certaines espèces du genre Epeira ont été transférées dans le genre Nephila. Le deuxième « inaurata » dans le nom scientifique est nécessaire pour distinguer les Néphiles des Mascareignes de celles qui vivent à Madagascar et en Afrique : Nephila inaurata madagascariensis (Vinson, 1863).

 

Dernière mise à jour : ( 15-03-2008 )