La libellule énigmatique de Maurice
26-10-2009

Thalassothemis marchali est une espèces mauricienne très mal connue, elle est la seule du genre Thalassothemis. Pendant plus de cent ans, l'espèce n'était connue que de par son type et sa description originale par Rambur. Ce n'est que récemment que Pinhey fera une description du mâle et de la femelle de cette espèce rare à partir de spécimens capturés en 1954 et 1961. Les observations de T. marchali restent rares, et l'espèce est classée dans la catégorie EN (endangered) par les experts de l'UICN.

Image
Thalassothemis marshali mâle

T. marchali se rencontre le long des cours d'eau forestiers. Les mâles surveillent leur territoire posés sur les blocs rocheux situés sur la rive ou au sein même du cours d'eau. Les femelles pondent leurs oeufs près des berges, là où l'écoulement n'est pas turbulent. La ponte se fait de manière classique chez les Libellulidae, par un lâcher d'oeufs à la surface de l'eau.

Aujourd'hui, sa survie ne dépend que du maintien des derniers reliquats de la forêt de l'île Maurice et des cours d'eau qui la parcourent.

Image
T. marchali - avec l'aimable permission d'Edmond Grangaud
 

Nous tenons à remercier chaleureusement le National Parc & Conservation Service (NPCS ) de Maurice, qui nous a permis d'étudier les libellules du Parc National de la Rivière Noire dans les meilleures conditions possible.

 

Samuel COUTEYEN

Dernière mise à jour : ( 26-10-2009 )