MARATTIACEAE
11-04-2011

Fougères moyennes à grandes, terrestres. Rhizome plus ou moins dressé, charnu, succulent, massif, globuleux et portant des écailles caduques non-peltées. Frondes longuement pétiolées. Pétioles charnus, succulents, possédant une base renflée, charnue et portant des stipules persistant sur le rhizome, après la chute des frondes. Limbe bipenné à tripenné. Nervures libres, simples et atteignant les marges. Présence de fausses nervures récurrentes pour le genre (Angiopteris). Sporanges gros, allongés, groupés en synanges, formant deux rangées le long des nervures, bivalvés. Synanges en une seule rangée intra-marginale, avec des paraphyses autour d’eux. Spores monolètes et finement pustuleuses.

 

A la Réunion, cette famille est constituée de deux genres monospécifiques :

 

Angiopteris Hoffman.

 

Fougères à rhizome massif, dressé ou rampant. Frondes très grandes, généralement unipennées ou bipennées ; nervures libres ; présence de nervures recurrentes partant de la marge du limbe entre les vraies nervures. Synanges à deux rangées de sporanges contigus et dehiscents par une fente.

 

Marattia Sw.

 

Fougères à rhizome massif, dressé. Frondes très grandes, 1 à 4 pennées ; nervures libres ; pas de nervures recurrentes. Synanges bivalves, dehiscents longitudinalement, à deux rangées de sporanges dehiscents par une fente.

 

Liste des espèces observées à la Réunion par l’auteur :

Angiopteris madagascariensis De Vriese

Marattia fraxinea Sm.

 

Angiopteris madagascariensis

 

 

Marattia fraxinea 

Dernière mise à jour : ( 25-05-2013 )